La page blanche - Pénélope Bagieu & Boulet

Publié le par delice-au-reglisse

la-page-blanche.jpg   

- Résumé -

 

Une jeune femme, Eloïse se réveille dans Paris, assise sur un banc. Elle ne se souvient ni de son nom, ni de ce qui l'a amenée là. Toute sa mémoire est effacée, c'est la page blanche... Petit à petit, elle va devoir enquêter sur sa propre vie et va tenter de récupérer, non sans mal, ses souvenirs. Elle va retrouver son appartement, son travail (vendeuse en librairie), ses amis, sa famille mais pas qui elle était réellement. Echauffaudant des scénarios plus farfelus les uns que les autres, Eloïse devra se rendre à l'évidence : la vérité est bien plus simple et détestable qu'elle ne le souhaiterait...

 

 

 - Mon avis -

 

Grande fan de Pénélope Bagieu, je ne pouvais pas ne pas lire son dernier opus qui est sorti tout récemment en librairie. Surtout que les thèmes abordés, la perte de la mémoire et la quête d'identité me sont des sujets qui m'intéressent particulièrement, une de mes grandes hantises étant de perdre tous mes souvenirs...

 

Si j'avais adoré la manière dont était traité le sujet dans "La vie d'une autre" ( ma critique ici ), j'ai été assez déçue par "La page blanche".  Au départ, pourtant, l'auteur parvient à créer une atmosphère pleine de suspence, on se demande ce qui a bien pu arriver à Eloïse et on rit même à quelque uns de ses scénarios catastrophe et imaginaire. Mais très vite, j'ai eu l'impression que l'histoire tournait en rond et perdait progressivement du rythme et de l'intérêt. A plusieurs reprises, je me suis demandée quand est-ce que l'on allait enfin avoir le fin mot de l'histoire tant parfois l'auteur traine en longueur....

 

Et quand enfin, je suis arrivée au dénouement, j'avoue avoir été très suprise car je ne pensais pas que l'auteur irait dans cette direction. Si beaucoup ont été deçu d'une telle chute, pour ma part, j'ai trouvé plutôt intéressant cette critique de l'uniformisation des goûts culturels, le fait que chacun consomme ce que tout le monde consomme en croyant se sentir différent. Toute sa vie, Eloïse a cherché à se faire sa propre culture générale mais quel drame et quel échec lorsqu'en réalité, elle s'aperçoit qu'elle n'a fait que suivre les goûts et les envies des autres. Mais heureusement, il n'est jamais trop tard pour y rémedier et s'orienter vers un autre chemin, celui que l'on a choisi. Bien que cela soit bien plus facile à dire qu'à faire !

 

Au final, j'ai été moyennement emballé par l'histoire mais le dessin est toujours aussi réussi. Coloré et épuré, il est toujours aussi agréable à regarder, bien que j'aurais aimé un peu plus de petits détails par ci par là, notamment dans le décor... Je n'ai donc pas eu de coup de coeur pour cette bande dessinée, les autres titres de Pénélope Bagieu valent bien plus le détour ;-)

 

 

Et vous, vous avez aimé ??

Publié dans Au fil des pages

Commenter cet article